Pop art

Pop art

Le Pop art apparaît dans la fin des années 50 en Angleterre comme un courant artistique réunissant des artistes ( Richard Hamilton, Eduardo Paolozzi, Peter Blake...) dont les œuvres s'inspirent et puisent dans l'esthétique populaire des magazines et de la publicité.  Aux État-Unis, Andy Warhol  s'empare de mythes médiatiques, Claes Oldenburg monumentalise des objets familiers, James Rosenquist fait des tableaux gigantesques à la façon des publicités peintes des années 60 tandis que Roy Lichtenstein s'approprie le vocabulaire de la Bande Dessinée.

 

Le Pop art se caractérise aussi par l'usage de couleurs franches, de la présence d'images photographiques ou de textes dans les compositions. C'est une esthétique simple et efficace qui s'apparente à la Pop musique et à une part du Rock dont elle est contemporaine.

 

L'influence des pionniers a débordé les frontières du monde anglo-saxon, ainsi, la Figuration narrative en France, est-elle vue par certains comme l'une des branches, certes plus politisée, du Pop art.

 

Aujourd'hui, on peut considérer que Murakami ou Jeff Koons en sont les héritiers. 

INSCRIPTION À LA NEWSLETTER